Faut-il assurer un bébé avant sa naissance? Conclure une assurance dentaire pour un nouveau-né? Découvrez nos astuces pop e poppa – parfois méconnues! – pour vous faire économiser du temps, de l’argent, et, surtout, assurer correctement votre enfant.

Entre les différentes offres, les conseils des proches et des connaissances, les démarcheurs, ou la peur de se tromper, pas facile pour les parents de savoir quelle(s) assurance(s) choisir! 

pop e poppa a décrypté pour vous 3 assurances essentielles qui reviennent souvent sur le tapis (d’éveil)  en matière de bébés.

L’assurance maladie de base

  • Quand la souscrire? Au plus tard dans les trois mois qui suivent la naissance. Dans ce délai, le bébé est assuré rétroactivement
  • Pourquoi? En Suisse, l’assurance maladie de base est obligatoire, pour tous
  • Quelle assurance choisir? Les assureurs sont soumis à la Loi fédérale sur les assurances maladies (LAMAL). Les assurances maladie de base remboursent toutes les mêmes prestations. Pourtant les primes peuvent beaucoup varier. Certains modèles, comme un médecin de référence, ou alors un réseau de soins, ainsi que différentes franchises (entre 0.- et 600.- pour un petit) permettent de faire des économies. Bien entendu, vous pouvez assurer votre bébé auprès d’une assurance maladie différente de la vôtre.
  • Bon à savoir, La Confédération met à disposition un comparateur en ligne: https://www.priminfo.admin.ch/fr/praemien. Un outil à consulter sans modération au moment de l’annonce des changements de prime, en automne de chaque année. Attention, les autres comparateurs en ligne sont à visée commerciale!
  • À ne pas oublier: pensez à inclure l’option accident dans l’assurance maladie de votre enfant, également obligatoire.

L’assurance complémentaire (par exemple en médecines naturelles)

  • Quand la souscrire? Avant la naissance de votre enfant, pour qu’il soit assuré quel que soit son état de santé! Si vous attendez que votre bébé ait vu le jour pour la conclure, vous aurez un questionnaire de santé à remplir, avec un risque de refus, ou alors de réserves. Les primes ne sont de toute façon facturées que dès la naissance.
  • Pourquoi? Les assurances complémentaires couvrent “les lacunes” de l’assurance maladie obligatoire, comme les thérapies naturelles, ou alors l’acupuncture parmi bien d’autres options. Il existe aussi de nombreuses assurances complémentaires (voyage, hospitalisation…), mais elles n’exigent pas de questionnaire de santé, ce qui permet de les souscrire plus tard au besoin.
  • Quelle assurance choisir? Malheureusement, il n’existe pas de comparateur ou de conseiller parfaitement impartial. Armez-vous de patience et comparez prestations et tarifs.

L’assurance dentaire et orthodontie

  • Quand la souscrire? Avant les 5 ans révolus de votre enfant. Après ses 5 ans, vous devrez fournir une expertise dentaire, avec de possibles augmentations de primes, réserves ou refus. 
  • Bon plan: Pour faire des économies, évitez de souscrire une assurance orthodontie – inutile pour des dents de lait! – trop tôt, puisque vous avez jusqu’au 5e anniversaire pour le faire.
  • Pourquoi? Pour anticiper de coûteux traitements dentaires et orthodontiques.
  • Quelle assurance choisir? Encore une fois, armez-vous de patience et comparez les différentes prestations, car il n’existe pas de comparateur tel que celui de la Confédération.

Bonus: En cas de litige avec une assurance maladie – par exemple un refus de remboursement de frais – n’hésitez pas à contacter l’Office de médiation de l’assurance maladie, qui vous aidera à connaître et faire valoir vos droits, gratuitement. Une adresse à conserver précieusement et à diffuser sans modération!